Sometimes I write things, sometimes I don't.

To content | To menu | To search

Après les boutons à gauche, les indicateurs à droite

Peu d’entre vous (lecteurs) ont manqué la naissance de la dernière version de Ubuntu. Oui, vous vous souvenez c’était il y a quelques jours, le bébé s’appelle Lucid Lynx et aura une espérance de vie un peu plus élevé que les versions normales puisque la 10.04 est une version avec support à long terme (aussi connu sous l’acronyme LTS).

Avec Ubuntu 10.04 (que j’utilise), nous avons eu la surprise, même si on le savait depuis un moment, de voir les boutons de gestion des fenêtres (fermer, réduire, maximiser) migrer sur la gauche. Certains aiment, d’autres pas. Personnellement, je m’y suis fait et je garde donc les boutons à gauche. Il y a eu beaucoup de protestations à ce sujet mais Mark Shuttleworth a très vite mis les pendules à l’heure et a dit (en gros) “c’est comme ça et puis c’est tout”.


On a beaucoup entendu parler de ce changement. Et il est évident que certains se devaient de faire le rapprochement avec le système d’exploitation de la marque à la pomme. Cependant, ce que l’on ne savait pas jusque là, c’est que cette décision est justifiée par une nouveauté qui verra le jour avec Ubuntu 10.10 Maverick Meerkat. En effet, Mark Shuttleworth a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’indicateurs destinées aux fenêtres. Et devinez où ils seront placés… Sur la droite en face des fameux boutons qui ont été déplacés. Ces indicateurs seront du même genre que ceux que l’on trouve déjà dans le panel en haut à droite. Ils serviront probablement à indiquer si un programme est connecté à l’Internet ou non, à contrôler le volume du programme indépendamment de celui du système, à indiquer si une action est en cours, si un document est partagé voir non-enregistré ou modifié, etc…


Pour continuer dans l’idée de modifier les interactions entre les programmes et les utilisateurs. Mark a énoncé le fait d’avoir recours à un système de barre de statut à la Google Chrome (va-t-il y avoir un troll là-dessus ?) pour les applications. C’est-à-dire que les barres de statut pourraient être remplacées par d’autres qui n’apparaîtront que temporairement. Tout ceci afin de gagner de la place (bonne chose pour les netbooks).

Bien évidemment, ces changements ne seront appliqués qu’aux applications le voulant bien. Et c’est ici que je m’interroge. En effet, ces innovations qui sont apportées par Canonical sont, pour moi, de bonnes choses. Mais est-ce que ça ne va pas entraîner le fait que certaines applications ne seront faites que pour Ubuntu ? Faire des API pour faire de jolies choses c’est bien mais ces API ne seront pas nécessairement utilisées dans d’autres distributions. Il est toujours possible pour les développeurs d’applications d’utiliser peut-être des instructions de précompilation (je pense au langage C) ou des gestions d’exceptions avec les instructions du genre import (je pense au langage Python). Le problème c’est que ce n’est pas forcément accessible avec d’autres langages (je pense à Java).

C’est ici que je vais m’arrêter. Les nouveautés proposées par Ubuntu sont, à mon sens, intéressantes et c’est ce que je retiens.

Comments

1. On Monday 3 May 2010, 16:40 by franck59d

Pour information.
En java nous l’injection de dépendance pour gérer ce genre de cas …

2. On Monday 3 May 2010, 18:04 by FredBezies

Et la copie de MacOS-X continuerait allègrement, surtout si l’info donnée par PCInpact est vérifiée pour la 10.10 (Mickey Mouse) :

http://www.pcinpact.com/actu/news/5…

http://www.markshuttleworth.com/arc…

Uniquement pour la netbook edition pour le moment, mais je pense que la version desktop y aura droit ;)

A suivre, comme disait une firme à la fin des année 80 :D

3. On Monday 3 May 2010, 18:25 by Guillaume

@franck59d : Je ne connais pas, je regarderai ça de près.

@FredBezies : Utilisant un netbook tous les jours, je ne serais pas contre (j’ai link l’article de Mark quelque part dans le mien). Par contre, je m’opposerais à ce qu’il en soit de même pour la version desktop. J’ai un écran 24” sur mon PC desktop c’est pas la place qui manque :D

4. On Monday 3 May 2010, 20:38 by seb24

D’après ce qu’a évoqué Mark S. sur son blog. l’intégration dans les application devrait faire l’objet d’un travail particulier. Notamment via la mise en place d’une API spécifique pour faciliter l’utilisation de cette fonctionnalité par les devs.

Et il suffira simplement de vérifier que l’APi est active sur la distribution pour activer ou non cette fonctionnalité. Bref un simple “if” devrait faire l’affaire.

5. On Monday 3 May 2010, 21:14 by Guillaume

@seb24 : Justement non, un simple “if” ne suffira pas pour tout. C’est ce que j’explique à la fin. C’est assez différent du if … else … qu’un développeur utilise depuis qu’il a appris la programmation. Dans certains langages, il faudra aller plus loin car c’est une chose qui se détermine avant compilation du programme. Si la dépendance est là, on compile avec le support des indicateurs sinon on compile sans.

6. On Tuesday 4 May 2010, 00:24 by Eric

Y’a possibilté de la positionner sans souci à droite pour celles et ceux qui ne s’y font pas.
Pour ce faire: Alt+F2 > gconf-editor
Apps - Metacity - General
localiser la ligne “button layout” et modifier la ligne “close,minimize,maximize:” par “:close,minimize,maximize” (changement de place à “:”)
Voili voilou.
Everybody is happy, and so is Mark!

7. On Wednesday 5 May 2010, 17:28 by Regala

@guillaume: si Canonical apprenait à PARTAGER et soumettait upstream, je ne vois pas pourquoi l’API ne serait pas supportée par d’autres applis. Mais il faut que Canonical change ses méthodes de chartiers.

8. On Wednesday 5 May 2010, 18:23 by T___U

Oh ben à voir, mais il faudrait que ça fasse l’objet d’un certain consensus, ou en tout cas d’une concertation avec d’autres acteurs, pour que ce ne soit pas qu’un truc spécifique Ubuntu, piloté par Shuttleworth, qui rajoute encore un peu de complexité dans le microcosme tux…

Ben sinon, sur Amiga en 85 on avait aussi les boutons à gauche, une barre de statut globale (qui faisait aussi menu global avec un clic droit). On peut aussi dire que ça lorgnait sur le Mac, mais on peut aussi dire qu’Apple lorgnait sur Xerox, et que l’Amiga était multitâche préemptif contrairement à Apple.

Tout ça pour dire : peu importe qui a eu l’idée avant, les idées sont faites pour être reprises, combinées, améliorées, elle appartiennent à tous ! Mais maintenant il faut que ce soit fait en bonne intelligence !!!

D’ailleurs, les menus globaux permettent également de gagner de la place à l’écran, on peut les faire fonctionner, sous KDE ou Gnome, mais les applis parmi les plus utilisées n’étant pas “natives GTK”, elles ne le supportent pas (oo.org, firefox, thunderbird !).

9. On Thursday 6 May 2010, 18:11 by Guillaume

@Regala : Canonical gère ce genre de projet comme projet à part entière.
Exemple : https://launchpad.net/indicator-app…
Donc après c’est aux distributions de rendre les API disponibles.

10. On Monday 10 May 2010, 14:52 by Regala

@Guillaume: si les projets upstream n’ont pas le temps de porter leurs projets aux API concernées, il faut que Canonical le fasse. Si ce n’est pas proposé à freedesktop avant toute chose, ça va avant tout mécontenter les projets upstream qui ont déjà assez de taff comme ça. Ce qui me fait surtout peur c’est que Mark va encore trop vite, créer, finaliser une API demande déjà beaucoup de temps, alors espérer en 6 mois, créer, implémenter, finaliser l’API et porter un certain nombre d’applis non négligeables à cette nouvelle chose sans l’aide des devs upstream, c’est péter plus haut que son cul. il n’apprend rien, c’est désespérant. Tout comme ouvrir un bug sur le bugtracker du concurrent, se le voir corriger en 30 minutes par un dev du concurrent, et se rendre compte qu’en plus, le bug ouvert chez le concurrent n’était pas représentatif de ce qui se passe dans Lucid (merci cependant d’avoir corrigé les problèmes de barriers sur les périphériques loop :)). ça ne peut que faire désespérer ceux qui savent comment fonctionnent les autres projets, ceux qui travaillent *réellement* dessus, et ça passera inaperçu des sniffeurs de buzz comme 85% des utilisateurs d’Ubuntu.
je parle de ça: https://bugs.launchpad.net/ubuntu/+…
et de celui-ci ouvert sur le bt de fedora: https://bugzilla.redhat.com/show_bu…

11. On Monday 10 May 2010, 16:48 by Regala

@Guillaume:
> Canonical gère ce genre de projet comme projet à part entière.
> Exemple : https://launchpad.net/indicator-app…
> Donc après c’est aux distributions de rendre les API disponibles.

non, c’est soit aux projets upstream de porter les softs concernés vers les nouvelles API. ou si Canonical a déjà ce code (à un instant futur qcq) , c’est à Canonical de reverser le code (ça sert à rien de dupliquer du travail).
Le vrai problème, c’est encore ce hijacking de Mark S. qui ne respecte pas la manière de faire: il a eu une idée, soit dit en passant plutôt bonne, la fait faire par et pour Ubuntu, et il espère que le code sera directement accepté “upstream”. Seulement, il veut développer qqch de standard, qui sera accepté par tous; mais il veut aller vite, espère faire ça vite en six mois, donc zappe la concertation avec ceux qui vont devoir réellement maintenir/utiliser/améliorer l’API, à savoir l’upstream et FDO.
ce genre d’initiatives purement buzziques n’aide pas l’image de Canonical/Ubuntu dans l’éco-système FLOSS.