Lors de l'article précédent, on a pu voir comment utiliser FTP, SSH et SFTP sur un disque dur réseau My Book World Edition. Ces méthodes ont l'avantage d'être plutôt simples et familières pour ceux qui ont l'habitude des clients FTP et SSH, malheureusement ces méthodes d'accès ont la fâcheuse tendance à faire perdre des performances au niveau de la vitesse des transferts. Dans le but d'optimiser tout ça on peut activer le support du protocole NFS.

Pour activer le protocole NFS, il faut se connecter à l'interface d'administration du disque puis activer le mode avancé. On se rend alors dans l'onglet Réseau et on clique sur Services. Dans la partie NFS, on coche la case pour activer le protocole. Il y a également un champ IP permises. Ce champ permet de définir les adresses IP ou les plages d'adresses IP autorisées à accéder au partage NFS. Le joker * permet justement d'autoriser une plage d'adresses IP (je ne vous refais pas un cours sur les classes et les adresses). Dans mon cas, l'adresse réseau est 192.168.1.0 et le masque est 255.255.255.0. Je peux donc avoir des machines adressées de 192.168.1.1 à 192.168.1.254 (192.168.1.255 est l'adresse de broadcast). Dans mon cas, je veux que toutes les machines du réseau puissent accéder au partage, j'ai donc entré 192.168.1.*. Utiliser simplement le caractère * permet d'autoriser toutes les adresses IP à accéder au partage (configuration par défaut).

Par défaut l'accès NFS ne se fait qu'en lecture seule. C'est-à-dire qu'il n'est pas possible d'uploader ou de supprimer des fichiers ou des dossiers sur le disque dur.  Il est quand même possible d'activer l'accès en écriture. Toujours dans le mode avancé, on se rend dans l'onglet Utilisateurs. On clique sur Permissions de partage des dossiers puis sur l'icône (tout à droite) pour modifier l'accès à un dossier. Enfin, sur la ligne Accès NFS, on choisit Accès complet. On fait de même pour tous les autres dossiers si besoin.

Maintenant que le partage NFS est activé, il faut y accéder avec notre machine. Pour cela, on crée un dossier qui va nous permettre de monter un dossier NFS du disque dur réseau. Puisque l'on va avoir besoin d'un terminal autant tout faire avec. On va donc créer un dossier MyBookWorld dans le répertoire personnel puis on va y monter le dossier Public du NAS.
~$ mkdir MyBookWorld
~$ sudo mount -t nfs -o rw,soft,timeo=10 192.168.1.253:/nfs/Public/ ./MyBookWorld/


On constate qu'il faut les droits d'administrateur pour monter le dossier. L'option -o rw permet bien de monter le dossier en lecture/écriture (read/write) alors que le -t nfs permet de monter le dossier en utilisant le protocole NFS. Le timeout sera de 10 secondes c'est-à-dire que si après 10 secondes aucune connexion n'est faite, le montage est abandonné. Finalement, on termine par l'adresse IP du disque, suivie du dossier à monter (il faut bien préfixer le nom du dossier par /nfs/), et enfin par l'emplacement où monter le dossier. Il est maintenant possible d'utiliser le dossier comme s'il était en local sur la machine. Alors que la vitesse en FTP ou SSH avait du mal à dépasser 1 Mio/s, là, on se rend vite compte que l'on atteint assez vite 7 voire 8 Mio/s ce qui est nettement plus appréciable.

Une fois que le disque réseau n'est plus utilisé, il est conseillé de le démonter (du système pas physiquement hein) avec la commande suivante.
~$ sudo umount ./MyBookWorld/

Il existe des solutions pour monter un partage NFS automatiquement, notamment autofs. Je ne l'ai pas utilisé personnellement, mais il se peut que j'en aie besoin. Un montage simple, comme Nautilus le fait avec SSH ou FTP, serait assez sympathique à utiliser je crois (peut-être pour une prochaine version de Nautilus ?).